Montant choisi

Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.

Total du don : 1,00€

Recherche Scientifique

L’association DEDH soutient les programmes de recherche scientifique menés au Laos par le Centre de Conservation des Éléphants. Ceux-ci concernent particulièrement l’étude des hormones du stress (cortisol) et de la reproduction (progestérone). Les recherches menées en partenariat avec l’université de Chiang Mai en Thaïlande et la Smithsonian Institution (USA) permettent d’améliorer les protocoles liés à la socialisation et la reproduction des éléphants.

Le laboratoire d’endocrinologie du Centre de Conservation des Éléphants (CCE) est équipé pour l’analyse des échantillons de selles et de sang récoltés par les équipes de son département de biologie. Les données permettent de connaître les niveaux de stress des éléphants en fonction de leurs cycles et des regroupements opérés dans le cadre du programme de socialisation, dont le but est de former des groupes compatibles susceptibles d’être relâchés dans la nature.

L’étude des niveaux de progestérone chez les femelles éléphant permet quant à elle de connaître les dispositions biologiques de ces dernières dans le cadre du programme de reproduction mené au CCE. En effet, les éléphantes ont un cycle menstruel de 4 mois et la gestation peut durer entre 20 et 22 mois. Pour être sûrs qu’une éléphante aura des chances d’être porteuse d’un petit, il faut des données fiables (la location d’un mâle reproducteur coûte cher). Avec les données précises fournies par le laboratoire, la programmation des rencontres avec les ‘étalons’ est plus facile. Rappelons qu’au Laos, un éléphant naît pour dix qui meurent. L’augmentation de la natalité est donc primordiale pour la sauvegarde de l’espèce.